12 Déc - 2021 | par Mathieu Laberge

Ski acrobatique – Coupe du monde (Bosses en parallèle)

Mikaël Kingsbury victorieux avec la signature des grands champions

Nouvelle

Twitter, FIS

Montréal, 12 décembre 2021 (Sportcom) – Les grands champions rebondissent toujours après une contre-performance et c’est ce qu’a fait Mikaël Kingsbury dimanche, en montant sur la plus haute marche du podium de la Coupe du monde des bosses en parallèle d’Idre Fjäll, en Suède. Il s’agit de sa deuxième victoire en trois départs cette saison et de la 67e de sa carrière dans le circuit au lendemain de sa huitième place à l’épreuve en solo.

« Je suis content de la manière dont j’ai rebondi et je n’ai pas pensé une fois à mon résultat d’hier (samedi). J’étais juste concentré sur ce que je devais faire et je suis bien resté dans le moment présent », a reconnu Kingsbury en point de presse virtuel.

Au-delà de la victoire, il y a la manière. Le bosseur de Deux-Montagnes est allé chercher cette première place face à son plus grand rival, Ikuma Horishima. Le Japonais avait un léger avantage en finale, sauf que le Québécois a atterri son deuxième saut plus loin pour le devancer à la ligne d’arrivée par seulement 3 centièmes de secondes. Le Suédois Ludvig Fjallstrom a obtenu le bronze.

Cela n’assurait toutefois pas la victoire au champion olympique en titre et les juges ont noté qu’il avait fait une descente plus en contrôle que son adversaire, qui était moins stable avec son haut de corps.

« Ikuma, c’est un des skieurs de bosses les plus respectés, alors c’était le fun d’être en finale contre lui. […] J’ai tout donné ce qui me restait dans mon réservoir d’énergie, car c’était quand même une cinquième journée en ligne. C’est satisfaisait, surtout après le résultat d’hier. Je m’étais dit que je voulais rebondir et je m’étais dit que je pouvais repartir d’ici avec un bon résultat. »

Sur la piste qu’il juge la plus facile du circuit et où il est difficile de se démarquer selon lui, Kingsbury a su utiliser son expérience pour bien placer ses pions vers la plus haute marche du podium.

« En atterrissant en haut, il était un petit peu en avance. J’ai vraiment maximisé la vitesse que la piste pouvait me donner et Ikuma a fait la même affaire. Sur le saut d’en bas, c’est peut-être là où je pouvais aller le chercher. »

Plus tôt dans la journée, Kingsbury avait enchaîné les victoires contre Martin Suire (France), Bradley Wilson (États-Unis) et Oskar Elofsson (Suède) avant de se mesurer au Japonais en ronde ultime.

Gabriel Dufresne a raté sa place dans le tableau éliminatoire d’un seul rang et il a conclu la journée en 17e place. Kerrian Chunlaud et Elliot Vaillancourt ont quant à eux respectivement fini 26e et 51e.

Dans le tableau féminin, Justine Dufour-Lapointe s’est classée 11e et Chloé Dufour-Lapointe 13e.

Justine a été éliminée par la Japonaise et éventuelle médaillée d’argent Rino Yanagimoto en huitièmes de finale. Quelques instants plus tard, c’était au tour de Chloé de subir le même sort contre la Française et championne du jour, Perrine Laffont.

La Britanno-Colombienne Sofiane Gagnon a été la meilleure Canadienne du jour en concluant au septième rang.

Valérie Gilbert avait vu son parcours s’arrêter vendredi, en qualifications, où elle s’était classée au 17e rang.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

30 Nov - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

En profiter pleinement avant une pause forcée

Montréal, 30 novembre 2022 (Sportcom) – La conclusion de la saison 2022-2023 en sera une bien particulière pour la planchiste Audrey McManiman….

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires