6 Mai - 2022 | par Mathieu Fontaine

Paracyclisme sur route – Coupe du monde

Marie-Claude Molnar en bronze, non sans peine

Ralph Samson

Montréal, 6 mai 2022 (Sportcom) – De ses propres dires, Marie-Claude Molnar n’était pas au sommet de sa forme vendredi, en Belgique, où elle a disputé sa première épreuve internationale de la saison en paracyclisme sur route. La Québécoise est tout de même parvenue à amorcer sa campagne sur le podium, concluant au troisième rang du contre-la-montre de la catégorie C4.

« Ç’a été une course assez difficile, ça, c’est certain ! » a-t-elle laissé tomber d’entrée de jeu en entrevue avec Sportcom.

« Nous avions vraiment de belles conditions pour la course, mais au niveau de la forme, je ne peux pas dire que j’étais à 100 %. Il y a des journées où on a un peu moins de jambes et aujourd’hui (vendredi), c’était une journée comme ça. »

C’est tout de même un sentiment de fierté qui habitait la Longueuilloise au terme de cette épreuve disputée sur 20 kilomètres à Ostende. Elle a persévéré pour boucler le top-3, à un peu plus de deux minutes de l’Américaine Samantha Bosco (29 min 31,08 s) et du premier rang.

La Saskatchewanaise Keely Shaw (+1 minute 18,777 secondes) a quant à elle été décorée d’argent à l’issue de cette course, au grand bonheur de sa coéquipière de l’unifolié.

« Avec deux Canadiennes sur le podium, on peut dire que c’est mission accomplie pour la première épreuve de la saison, a-t-elle lancé. Ce n’était pas nécessairement parfait d’un point de vue personnel, mais ça demeure une bonne performance dans l’ensemble. »

À sa dernière sortie internationale, lors des Championnats du monde de Cascais (Portugal) en juin 2021, Marie-Claude Molnar avait remporté les deux titres mondiaux chez les C4. Elle avait toutefois raté son rendez-vous paralympique en raison de détails techniques et de compétitions annulées pendant le processus de qualification des Jeux de Tokyo.

Près d’un an plus tard, l’athlète de 39 ans souhaite « repartir sur une page blanche » et profiter de ses prochaines épreuves pour retrouver son rythme, à commencer par la course en ligne prévue dimanche, toujours du côté d’Ostende.

« Je venais en Belgique pour livrer de bonnes performances et faire du mieux que je le peux, simplement. C’est l’occasion de repartir sur de bonnes bases. Au niveau de la puissance, tout est là, alors c’est de bon augure pour dimanche. Ce sera une course intense, mais j’ai bon espoir que Keely et moi allons pouvoir nous démarquer encore » a-t-elle conclu.

Également en action à cette Coupe du monde, Louis-Albert Corriveau-Jolin (Sainte-Claire) et Michael Shetler (Pointe-Claire) seront de la course en ligne chez les T2 samedi. Les deux Québécois se sont respectivement classés neuvième et dixième au contre-la-montre de leur catégorie, jeudi.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Nov - 2022 | par Mathieu Fontaine

Une victoire majeure qui donne faim

Montréal, 11 novembre 2022 (Sportcom) – Il a beau avoir obtenu « la plus grosse victoire de sa carrière » cette semaine à…

Nos partenaires