8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Natation artistique – Championnats du monde

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Nouvelle

Natation artistique Canada, Antoine Saito

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie lorsque le pointage de 239,0563 est apparu au tableau indicateur de la finale du duo libre de natation artistique, jeudi, aux Championnats du monde des sports aquatiques de Doha.

L’athlète de 18 ans est ensuite immédiatement tombée dans les bras de sa coéquipière Jacqueline Simoneau pour célébrer leur prestation qui les plaçaient provisoirement premières. Le duo a finalement conclu la journée au cinquième rang.

« Honnêtement, c’est parti tout seul ! » a révélé Lamothe, en riant à propos de sa réaction. « Jute de voir qu’encore une fois, nous avions réussi à garder notre degré de difficulté et de voir le chiffre 1 sur le tableau, c’est toute l’émotion et le stress qui se sont relâchés. J’étais full de joie ! C’est une des compétitions où j’ai réussi le plus à faire ce que je voulais dans la piscine, même si les enjeux étaient assez élevés. Je suis très satisfaite. »

L’hégémonie chinoise qui règne généralement à la piscine depuis le début des compétitions a été quelque peu ébranlée alors que les jumelles néerlandaises Bregje et Noortje de Brouwer (250,4979) sont passées à 0,2750 point d’égaler l’autre couple de jumelles, Wang Liuyi et Wang Qianyi (250,7729), qui sont tout de même montées sur la plus haute marche du podium. Les Britanniques Kate Shortman et Isabelle Thorpe (247,2626) ont pris le troisième rang.

Deux jours après son titre mondial en solo, Simoneau a tenu à témoigner de la confiance qu’elle avait envers sa jeune coéquipière avec qui elle nage depuis le début décembre.

« Je n’avais aucun doute qu’Audrey pourrait performer à la hauteur de nos attentes. À chaque compétition, elle performe comme à l’entraînement et même plus. Là, elle est allée au-delà de nos attentes », a précisé Simoneau à Sportcom.

Jeudi, les Québécoises ont présenté le deuxième plus haut degré de difficulté de cette finale (45,600).

« On a hâte de voir ce que l’on peut accomplir avec trois fois plus de temps devant nous. Si on continue à progresser à ce rythme-là, the sky il the limit pour les Jeux olympiques », a poursuivi Simoneau.

Elles ont perdu 11,30 points en synchronisme, mais cela n’inquiète aucunement la vétérane de 27 ans.

« Les meilleures équipes ont eu des déductions de 7 ou 8 points, mais ça fait presque une décennie qu’elles nagent ensemble, alors que nous, ça fait exactement un mois et demi. Avec le temps, ça va s’améliorer. »

Au résultat combiné des épreuves techniques et libres, la paire canadienne est quatrième dans la course aux cinq places olympiques encore disponibles, étant donné que la Chine est déjà assurée d’être à Paris. Le Canada est donc en excellente position avant le calcul de l’attribution des places olympiques qui se fera après la finale de compétition libre par équipe de vendredi.

En fin d’entrevue, Lamothe a rappelé son souvenir de voir Simoneau se qualifier pour ses premiers Jeux olympiques dans le cadre des Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

« J’avais 9 ou 10 ans et ça m’inspirait beaucoup qu’à 18 ans, elle qualifie le Canada aux Olympiques. Je ne croyais pas que je répéterais cet exploit huit ans plus tard avec elle. (M’entraîner avec elle), c’est la meilleure chose au monde ! Tous les jours, par son regard, par notre collaboration, je sais qu’elle croit en moi et dans notre duo. »

Aux préliminaires de la compétition libre par équipe, c’est également la Chine qui s’est imposée avec ses 338,4981 points pour finir devant les Japonaises (319,4124) et les Espagnoles (308,2480).

Le Canada, représenté par Raphaëlle Plante, Florence Tremblay, Sydney Carroll, Scarlett Finn, Jonnie Newman, Kenzie Priddell, Claire Scheffel et Olena Verbinska, s’est classé neuvième (268,5854).

Elles seront de la finale du programme libre vendredi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

6 Fév - 2024 | par India Lafond

Le Canada poursuit sa lancée

Montréal, 6 février 2024 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de water-polo continue son élan aux Championnats du monde des sports aquatiques à…

Nos partenaires