6 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Natation artistique – Championnats du monde

Après l’argent, l’or pour Jacqueline Simoneau !

Nouvelle

Natation artistique Canada, Antoine Saito

Montréal, 6 février 2024 (Sportcom) – Jacqueline Simoneau a une fois de plus confirmé que son retour à la natation artistique était fondé. Mardi, la Montréalaise est montée sur la plus haute marche du podium du solo libre des Championnats du monde des sports aquatiques. Il s’agit d’une deuxième médaille à Doha pour elle après celle d’argent obtenue au solo technique et de la première médaille d’or de sa carrière aux mondiaux seniors.

Simoneau a obtenu la faveur des juges avec ses 264,8207 points pour ainsi devancer la Grecque Evangelia Platanioto (253,2833), gagnante du solo technique, et la Biélorusse Vasilina Khandoshka (245,1042), qui a nagé sous des couleurs neutres.

Dixième à passer sur les 12 finalistes, Simoneau a présenté la routine avec le deuxième degré de difficulté le plus élevé du concours, ce qui a eu un impact sur la feuille des pointages.

« J’ai pris un grand risque aujourd’hui (mardi) de l’augmenter et ç’a vraiment bien payé ! C’était aussi important de conserver la composante artistique, car une routine qui a un haut degré de difficulté amène beaucoup de répétition. Quand j’avais la tête en dehors de l’eau, je prenais le temps de regarder les juges dans les yeux », a expliqué Simoneau à Sportcom.

En symbiose avec la musique, l’athlète de 27 ans qui a repris l’entraînement l’automne dernier après une pause de deux ans a excellé dans son jeu de jambes et de pieds, tête sous l’eau pendant de longs passages techniques… un peu plus de 2 minutes au total, pour une présentation de 2 minutes 18 secondes, a-t-elle précisé.

« Ce n’était pas ma meilleure performance sur le plan de l’exécution, mais pour ce qui est de tout donner et de sentir tout le Canada, mes entraîneurs, mes coéquipières derrière moi, c’était parmi mes meilleures performances ! »

Ses proches, entraîneuses et autres membres du personnel d’encadrement étaient aussi sur elle, car l’athlète avait fait broder plusieurs de leurs noms sur son maillot de compétition.

« Ce sont toutes des personnes qui ont fait une immense différence et cette médaille-là leur appartient aussi. Je voulais faire quelque chose de spécial, car oui, je suis seule dans l’eau, mais ce n’est pas juste l’athlète qui se rend là. C’est toute une équipe et tout un village qui est derrière moi et je voulais trouver une manière de le souligner », a précisé la nouvelle championne du monde.

Avant de s’asseoir dans le fauteuil de l’attente des résultats, la satisfaction se lisait déjà sur le visage de l’athlète de 27 ans.

« Les médailles, ça permet de se souvenir des performances, mais de savoir que j’avais vraiment tout donné, c’était assez pour moi. »

Et une fois que la note finale est apparue au tableau indicateur, Simoneau, l’entraîneuse Kasia Kulesza et la gérante Kerri Morgan ont explosé de joie. Une médaille était alors assurée, restait maintenant à en déterminer la couleur.

La dernière fois que l’Ô Canada avait été entendu à une épreuve individuelle aux Championnats du monde, c’était après la victoire de Sylvie Fréchette, aux mondiaux de Perth, en Australie, en 1991.

Simoneau a d’ailleurs essuyé une larme à la fin de la remise des médailles.

« Ça faisait juste tellement du bien d’entendre l’hymne national sur le bord de la piscine. Ça m’a ramenée à des souvenirs où j’ai vécu ça dans ma carrière. »

Le Canada sixième au programme technique par équipe

Plus tôt mardi, Simoneau, Audrey Lamothe, Raphaëlle Plante, Florence Tremblay, Sydney Carroll, Scarlett Finn, Kenzie Priddell et Claire Scheffel ont fini en sixième place (253,3550) à la finale du programme technique par équipe. La Chine a été médaillée d’or (299,8712) devant l’Espagne (275,8925) et le Japon (275,8787). Les Canadiennes s’étaient classées cinquièmes en ronde des qualifications où la Chine s’était également imposée.

Recrue au sein de l’équipe nationale, Florence Tremblay s’est dite satisfaite de la prestation de son équipe, vantant du même souffle sa cohésion.

« Nous avons offert une belle performance. Nous sommes connectées et toutes sur la même longueur d’onde. Tout le monde avait confiance et se sentait apte à faire une belle performance », a soutenu l’athlète de 19 ans, ajoutant qu’elle et ses coéquipières avaient bonifié leur routine en comparaison avec celle qui avait été présentée aux Jeux panaméricains, l’automne dernier.

La Chine étant déjà qualifiée, le Canada demeure au plus fort de la lutte pour obtenir une des cinq places olympiques qui sont à l’enjeu au Qatar. L’athlète appréhende donc les prochains jours avec un mélange de confiance et d’excitation.

« C’est très motivant et c’est beaucoup mieux que tout ce qu’on pouvait s’attendre. La compétition par équipe libre, c’est le programme qui vaut le plus de points et c’est vraiment là que ça va se jouer. Nous sommes prêtes et nous avons hâte », a conclu la Rimouskoise.

Le programme préliminaire libre par équipe se déroulera jeudi et la finale aura lieu le lendemain.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

10 Fév - 2024 | par Sportcom

William Dandjinou triomphe au 1500 m de Dresden

Montréal, 10 février 2024 (Sportcom) – William Dandjinou, Félix Roussel et Steven Dubois ont célébré en grand la reprise des activités dans le circuit de la…

25 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une journée en deux temps pour Arnaud Gaudet

Montréal, 25 février 2024 (Sportcom) – Les journées se suivent et se ressemblent du côté d’Arnaud Gaudet en Coupe du monde de…

Nos partenaires