12 Mar - 2023 | par Sportcom

Patinage de vitesse courte piste – Championnats du monde

Du bronze pour finir la saison

Nouvelle

Twitter, ISU

Montréal, 12 mars 2023 (Sportcom) – Médaillé d’argent au 500 mètres samedi, Steven Dubois a ajouté une autre médaille individuelle à sa récolte des Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste de Séoul, une de bronze, dimanche, au 1000 m.

Kim Boutin et Claudia Gagnon sont elles aussi montées sur la troisième marche du podium alors qu’elles ont patiné en finale du relais féminin en compagnie de Renee Marie Steenge et Courtney Sarault. Cette dernière a procuré une autre médaille de bronze au pays à l’épreuve individuelle du 1000 m.

Le Canada conclut donc ces Championnats du monde avec une récolte de six médailles, sans toutefois remporter un titre mondial.

Au 1000 m masculin, Dubois a fini troisième derrière le Sud-Coréen et vainqueur du 1500 m, Park Ji Won et le Belge Stijn Desmet. Le Québécois était quatrième à la sortie du dernier virage et c’est en étirant sa jambe droite au maximum qu’il a réussi à priver le Sud-Coréen Hong Kyung Hwan du bronze par seulement 2 millièmes de seconde.

« J’aurais pensé que la course aurait été plus rapide, alors j’ai attendu derrière. J’ai eu ma chance de remonter, mais je ne l’ai pas saisie. Je savais donc qu’il fallait que j’attende les deux derniers tours », a commenté Dubois, qui prenait le départ dans le couloir extérieur.

« J’ai réussi à arracher la troisième place et j’en suis assez heureux, car les trois derniers tours étaient très rapides. Je suis content de ma journée et de finir avec le bronze, car le 1000 m est un peu ma bête noire. »

Accéder à la grande finale a été compliqué pour le triple médaillé olympique originaire de Terrebonne. Classé quatrième de sa demi-finale, il a été promu en finale à la suite de la disqualification d’un adversaire letton.

Pascal Dion et Félix Roussel ont respectivement fini 14e et 22e.

Au relais féminin, les Canadiennes ont terminé derrière les Néerlandaises et les Sud-Coréennes. Courtney Sarault était provisoirement deuxième derrière les Pays-Bas à cinq tours, mais cela n’a tenu que pour un tour, car une Sud-Coréenne a repris la deuxième place après un dépassement serré sur la Néo-Brunswickoise. Même médaillées, les relayeuses canadiennes étaient sobres dans leurs commentaires d’après-course.

« Nous sommes toutes d’accord pour dire que nous pouvons faire mieux, a reconnu Kim Boutin. Aujourd’hui (dimanche), c’est une déception, mais nous avons connu une belle saison. Je crois que nous pouvons être fières de ce que nous avons accompli cette saison. Aujourd’hui, ce n’était pas notre journée, mais je sens que ça s’en vient. »

Claudia Gagnon a été une finaliste individuelle lorsqu’elle a terminé quatrième du 1000 m, un rang derrière Sarault. Gagnon a été accrochée par la Néerlandaise Suzanne Schulting avec trois tours à faire et a perdu contact avec le groupe de tête. Schulting a été pénalisée à la suite de cet incident, ce qui a fait en sorte que la Québécoise est passée de la cinquième à la quatrième place.

Kim Boutin s’est classée cinquième de la finale B, bon pour le dixième rang au classement.

Le relais canadien masculin composé de Pascal Dion, Steven Dubois, Maxime Laoun et Jordan Pierre-Gilles a joué de malchance en grande finale. Avec trois tours à faire, Pierre-Gilles a accroché ses lames avec un relayeur sud-coréen dans une tentative de dépassement vers l’extérieur et il a chuté. Les Canadiens ont tout de même complété l’épreuve, mais avec près de 6 secondes de retard de la course qui a été remportée par la Chine.

Jordan Pierre-Gilles, Félix Roussel, Courtney Sarault et Rikki Doak ont fait équipe au relais mixte pour conclure la finale B au quatrième rang.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires