17 Déc - 2022 | par Mathieu Laberge

Une médaille d’argent qui arrive au bon moment pour Steven Dubois

Nouvelle

Photo: Patinage de vitesse Canada

Montréal, 17 décembre 2022 (Sportcom) – Aux prises avec des problèmes d’équipement depuis les dernières semaines, Steven Dubois a enfin vu la lumière au bout du tunnel, samedi, au premier jour de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste d’Almaty (Kazakhstan). Le Québécois est monté sur la deuxième marche du podium du premier 500 mètres de cette fin de semaine de compétition, dans une course où les dépassements ont été nombreux.

Le patineur de Terrebonne a parcouru la distance en un temps de 41,153 s pour finir derrière le Polonais Diane Sellier (41,104 s). Denis Nikisha (41,267 s), du Kazakhstan, a complété le trio des médaillés sur une glace qui n’était pas optimale pour les virages à haute vitesse.

Il s’agit du troisième podium individuel de Steven Dubois cette saison. Il avait aussi mis la main sur la médaille d’argent du 1500 m et l’or du 500 m à la Coupe du monde de Montréal, première étape du calendrier.

« Je suis vraiment content! Ça fait une couple de semaines que j’ai de la misère avec mes patins et que je ne me sens pas vraiment bien sur la glace. J’ai repris un peu plus de confiance cette semaine. Je suis vraiment content d’avoir fait un dépassement en finale parce que c’est rare au 500 mètres, alors que je fais surtout des courses en avant. Les résultats sont revenus à ce que je suis capable de faire », a expliqué le triple médaillé olympique des Jeux de Pékin en entrevue à Sportcom.

Dubois a pris les commandes de la finale dès le départ. Avec un peu plus de deux tours à faire, il a glissé au troisième rang. Maintenant sa vitesse au-dessus des 50 km/h, il a réussi à revenir devant le Kazakh au début du dernier tour pour se retrouver en deuxième place. Sellier a toutefois bien protégé son premier rang jusqu’à la toute fin

« Il (le Polonais) m’a dépassé en début de virage et je ne m’y attendais vraiment pas. J’ai mal géré mon entrée (au virage suivant) pour le dépasser de l’autre bord. Reste que c’était quand même une bonne finale à faire. »

Le Montréalais Maxime Laoun s’est pour sa part imposé en finale B de cette distance.

L’autre médaille canadienne du jour a été obtenue par la Néo-Brunswickoise Courtney Sarault, gagnante au 1500 mètres.

Pascal Dion et Félix Roussel se sont également taillé une place dans une finale, celle du 1500 mètres, et ils se sont respectivement classés cinquième et septième. William Dandjinou a pour sa part fini en tête de la finale B.

« C’est le fun de voir que l’équipe performe vraiment bien ! Ce sont différentes personnes qui obtiennent de bons résultats, alors tout le monde est vraiment content », s’est réjoui Dubois.

En finale B du 500 mètres féminin, Danaé Blais a fini première devant sa compatriote Rikki Doak.

Au relais mixte, l’équipe canadienne formée de Claudia Gagnon, Maxime Laoun, Félix Roussel et Rene Marie Steenge a remporté la finale B.

Les relais canadiens féminin et masculin ont assuré leur place en vue des grandes finales de dimanche. La semaine passée, les deux relais canadiens avaient décroché l’or à la première étape disputée en sol kazakh.

« Les Sud-Coréens m’ont dit qu’ils voulaient prendre leur revanche, alors je pense que ça va être une belle course à regarder », a conclu Dubois.

Autres résultats québécois

500 m F
10- Kim Boutin

500 m H
17- Jordan Pierre-Gilles

1500 m F
13- Claudia Gagnon

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

28 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Laurence St-Germain en mode rattrapage

Montréal, 28 janvier 2023 (Sportcom) – Sur un court parcours qui présentait une marge d’erreur réduite, Laurence St-Germain a connu un ennui…

Nos partenaires