10 Déc - 2023 | par Mathieu Laberge

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Laurent Dubreuil retrouve ses marques et la plus haute marche du podium !

Nouvelle

Photo: ISU, Dean Mouhtaropoulos

Montréal, 10 décembre 2023 (Sportcom) – Laurent Dubreuil a savouré sa première victoire de la saison en Coupe du monde, dimanche, à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne, où il s’est imposé au 500 m. Le Lévisien a stoppé le chrono à 34,73 s pour finir devant celui qui l’avait battu la veille, le Chinois Gao Tingyu (+0,06 s).

Le Polonais Damian Zurek (+0,14 s) a fait plaisir aux spectateurs en s’emparant de la médaille de bronze.

« Je suis vraiment content », a lancé d’entrée de jeu en visioconférence celui qui a mis la main sur la 34e médaille de Coupe du monde, sa sixième en or. « Ça finit très bien un automne qui était un peu plus difficile que les trois dernières saisons. […] En fin de semaine, j’ai vraiment retrouvé mes sensations et le niveau auxquels je m’attends de moi-même. »

Dubreuil, médaillé d’argent au 500 m de samedi, a une fois de plus su patiner léger. Même s’il n’avait pas été le plus rapide dimanche, il aurait tout de même été satisfait.

« Quand on traverse la ligne (d’arrivée), il y a une pause de 2 secondes avant que le résultat ne s’affiche. Les deux courses de cette fin de semaine, j’étais satisfait de ma performance avant de savoir mon temps. Je savais que j’avais bien patiné et que j’avais fait ce que je pouvais. C’est ça que je suis fier ! […] Je suis très satisfait de la façon dont j’ai été capable de rebondir en fin de semaine et d’avoir retrouvé mes sensations. »

Dubreuil a connu un automne en dents de scie, sauf qu’il confirme qu’il vient de retrouver un nouveau souffle à cette dernière Coupe du monde avant la pause des Fêtes. Il est d’ailleurs passé de la quatrième à la deuxième place du classement cumulatif de la distance, sauf que les 60 points qui le séparent du Japonais Wataru Morishige (378) font en sorte qu’il ne pense pas être en mesure de lui ravir le titre à la fin de la saison.

« Je le savais que mon niveau était quand même là (cet automne), car ce n’était pas comme si je finissais sixième en pensant avoir fait ma meilleure course. Je faisais des erreurs que je pouvais corriger.

Le patineur de 31 ans s’est rappelé que peu importe ce qui arrivait dans les dernières semaines, cette période ne serait jamais aussi difficile que sa semaine vécue entre la déception de sa quatrième place au 500 m des Jeux olympiques de Pékin et sa médaille d’argent au 1000 m remportée à la fin des Jeux.

« Je connais ma valeur comme athlète et les mauvaises passes ne me font pas peur. Un moment donné, je vais être trop vieux et ça ne fonctionnera plus, mais là, je ne le suis pas et je suis capable de revenir ! J’ai toujours eu confiance », a ajouté le vétéran, qui affirme avoir fait le bon choix de faire l’impasse sur le 1000 m cette fin de semaine afin de se concentrer sur le 500 m.

Valérie Maltais en jambes, mais mal positionnée

Valérie Maltais s’est classée sixième au départ groupé féminin remporté par la Néerlandaise Irene Schouten, qui a devancé l’Ontarienne Ivanie Blondin et l’Américaine Mia Kilburg-Manganello. L’athlète de La Baie qui avait déjà des deuxième, troisième et quatrième places depuis le début de la saison, portait le bonnet jaune de meneuse au classement général provisoire de l’épreuve au départ.

« Garder le bonnet jaune, c’était un challenge et mon week-end ici me laisse sur ma faim. Au final d’aujourd’hui, j’ai été prise dans le trafic et j’avais de l’énergie à la fin. […] Les courses qui se finissent au sprint, ce n’est pas toujours ma force, mais je me rends compte de plus en plus que j’ai la vitesse. Il faut juste que je me positionne mieux », a mentionné Maltais, regrettant de n’avoir pas été assez agressive dans le final.

La Québécoise glisse d’un rang au cumulatif et est deuxième avec 183 points derrière Kilburg-Manganello (187).

Finalement, au 1000 m du groupe B, Béatrice Lamarche s’est classée 16e en raison de son chrono de 1 min 19,74 s.

Le circuit de la Coupe du monde redémarrera à la fin janvier à Salt Lake City. Une semaine plus tôt, l’anneau olympique des Jeux de 2022 accueillera les Championnats des quatre continents.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

24 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Jared Schmidt veut renverser la vapeur

Montréal, 24 février 2024 (Sportcom) – Auteur d’une excellente première moitié de campagne où il avait notamment signé trois victoires en Coupe…

Nos partenaires