18 Déc - 2022 | par Mathieu Laberge

Ski de fond – Coupe du monde

Katherine Stewart-Jones à la porte du top-10

Nouvelle

Montréal, 18 décembre 2022 (Sportcom) – Constante depuis le début de la saison en Coupe du monde de ski de fond, Katherine Stewart-Jones a franchi une étape importante dimanche, alors qu’elle a cogné à la porte du top-10, à Davos, en Suisse. Classée 11e au 20 kilomètres style libre en départ individuel, l’athlète de Chelsea a signé le meilleur résultat individuel de sa carrière dans le circuit, améliorant sa 13e place obtenue au 20 kilomètres classique départ groupé de Lillehammer, au début du mois

« Un top-10, c’est vraiment quelque chose que je vise cette année, surtout aux Championnats du monde. Et avec le Tour de ski qui s’en vient, une place dans les dix premières au classement général, ce serait vraiment bien ! » a commenté l’athlète de 27 ans, heureuse de son résultat, d’autant plus qu’elle ne se sentait pas très bien à l’entraînement samedi.

Stewart-Jones a accusé un retard de 1 minute 40,5 secondes sur la gagnante, l’Américaine Jessie Diggins, deuxième du sprint libre de samedi. La Norvégienne Ingvild Flugstad Oestberg s’est classée deuxième (+5,5 s) et une autre Américaine, Rosie Brennan (+11,2 s) a terminé troisième.

Olivia Bouffard-Nesbitt a fini 30e (+3 min 14,9 s), deux rangs devant sa compatriote Dahria Beatty (+3 min 58,0 s). La recrue Liliane Gagnon a quant à elle conclu au 40e rang (+7 min 6,4 s).

Ce qui a permis à Stewart-Jones de décrocher cette 11e place selon elle, c’est surtout sa stratégie de course, d’autant plus qu’il s’agissait de la première fois qu’elle s’élançait dans une course de cette distance en départ individuel. L’Olympienne des Jeux de Pékin a opté pour un départ conservateur afin de ne pas en payer le prix en deuxième moitié de course sur ce parcours situé en altitude.

Au septième kilomètre, elle s’est fait rattraper par la Française Delphine Claudel, qui a pris le départ deux rangs derrière elle, et Stewart-Jones a décidé que Claudel deviendrait son lièvre jusqu’à la fin.

« Je savais qu’elle était dans le top-5 (ndlr : elle terminera sixième) et en plus, ses entraîneurs parlent français, alors je pouvais connaître tous ses écarts de temps, ce qui m’a aidée. Elle skie bien et de façon relaxe, alors c’était une bonne personne à suivre. »

Sur ce  qui laissait peu de place à la récupération, Stewart-Jones a pu demeurer dans les talons de Claudel jusqu’à la fin.

« Je sais que je suis bonne dans les descentes et je ne suis pas du genre à freiner, ce qui m’a permis de la rattraper. »

Podium masculin norvégien, Antoine Cyr 24e

Sur ce même parcours, mais chez les hommes, les représentants de la Norvège ont monopolisé les six premières places du classement. L’or est allé à Simen Hegstad Krueger devant Hans Christer Holund (+22,3 s) et Sjur Roethe (+24,5 s).

L’Ontarien Graham Ritchie (+1 min 42,2 s) a été le meilleur représentant du pays avec une 21e place. Antoine Cyr, de Gatineau, suit non loin derrière au 24e rang à 1 min 53,9 s de la tête.

Olivier Léveillé n’a pas pris le départ de la course.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la…

29 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Antoine Cyr comble ses grosses attentes

Montréal, 29 janvier 2023 (Sportcom) – « J’ai de grosses attentes et on verra comment ça va aller », avait mentionné le fondeur Antoine…

Nos partenaires