16 Déc - 2022 | par Mathieu Fontaine

Patinage de vitesse sur longue piste – Coupe du monde

Une médaille de bronze empreinte de camaraderie

Nouvelle

Montréal, 16 décembre 2022 (Sportcom) – Antoine Gélinas-Beaulieu avait mentionné dimanche dernier, en clôture de la première Coupe du monde de Calgary, que son trio serait à surveiller au sprint par équipe. Et il n’avait pas tort.

Cinq jours plus tard, le Sherbrookois est passé de la parole aux actes en compagnie de ses coéquipiers Laurent Dubreuil et Christopher Fiola, avec qui il a remporté la médaille de bronze à cette épreuve, toujours à l’Anneau olympique de Calgary.

« C’est quand même une belle surprise pour nous ! On ne pratique pas ça souvent, parce que ce n’est pas une distance olympique, mais on est trois bons patineurs et on savait qu’on pouvait faire quelque chose de bien. On s’entraîne ensemble, on communique bien et la chimie est toujours bonne. On va toujours là (au sprint par équipe) pour avoir du fun et on en a eu pas mal aujourd’hui », a lancé d’emblée Gélinas-Beaulieu en entrevue avec Sportcom.

S’élançant dans la troisième paire du jour à cette épreuve, les Canadiens n’ont pas manqué de faire plaisir à leurs partisans. Ils ont complété la distance en 1 min 19,40 s pour s’emparer du deuxième rang provisoire derrière leurs rivaux de l’autre côté de la patinoire, les Polonais, auteurs d’un temps de 1 min 18,90 s.

Les patineurs de l’unifolié ont ensuite pris place au centre de l’anneau pour observer les huit équipes suivantes s’exécuter. Au final, seuls les Néerlandais (1 min 18,93 s) sont parvenus à se hisser dans le top-3, à la stupeur des Canadiens.

« Quand on a fini, on était contents de notre performance malgré quelques petites erreurs, mais on ne s’attendait pas à un podium. Il restait encore plusieurs bonnes équipes comme les Chinois, les Norvégiens et les Néerlandais. Plus ça avançait, plus on y croyait et on a eu une belle surprise à la fin », a confié celui qui a fermé la marche pour le Canada à cette épreuve.

« Ç’a été douloureux, plus que dans mes souvenirs ! J’avais les jambes en compote, mais ç’a valu la peine ! »

Quelques minutes plus tard, les trois Québécois sont montés sur le podium avec leurs plus beaux sourires et, bien sûr, avec leurs chapeaux de cowboy pour les photos protocolaires. Des célébrations ont suivi.

« J’ai encore le chapeau sur la tête et je pense qu’on va le porter au buffet ce soir en chantant La Ziguezon ! » a conclu Gélinas-Beaulieu en riant avant de retourner festoyer avec ses coéquipiers.

Notons que l’athlète de 30 ans a aussi pris part au 1500 m et s’est classé 16e. Il profitera d’une journée de repos samedi, avant de retrouver la glace 24 heures plus tard pour le 1000 m, où il avait été médaillé de bronze dimanche dernier.

Valérie Maltais, Béatrice Lamarche et Rose Laliberté-Roy étaient aussi en action du côté de l’Alberta, vendredi.

Maltais a d’ailleurs profité de l’occasion pour signer un record personnel au 5000 m, franchissant la ligne d’arrivée en 7 min 0,59 s. Ce temps lui a procuré la sixième place au classement général, à un peu plus de 12 secondes de la Néerlandaise Irene Schouten (6 min 48,06 s) et de la médaille d’or.

La Norvégienne Ragne Wiklund (+4,80 secondes) et l’Ottavienne Ivanie Blondin (+6,75 secondes) ont bouclé le podium sur la distance, tandis qu’Isabelle Weidemann (+12,60 secondes) a fini septième.

« Ça faisait deux ans que je ne faisais plus de 5000 mètres, alors je suis contente de revenir avec une marque personnelle. C’est bon pour mon 3000 (mètres) et on pourra travailler cette épreuve petit à petit. On apprend de nos dernières sorties, on applique les correctifs et ça donne de bons résultats comme aujourd’hui », a commenté Maltais après la séance.

Pour leur part, Béatrice Lamarche et Rose Laliberté-Royont patiné dans le groupe B au 500 m où elles ont respectivement pris les 15e et 16e échelons.

Les activités reprendront samedi à Calgary, alors que quatre épreuves seront à l’horaire. Laurent Dubreuil, qui visera un troisième triomphe en quatre courses cette saison au 500 m, sera l’une des têtes d’affiche du Canada lors de cette journée.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la…

Nos partenaires