24 Jan - 2023 | par Luc Turgeon

Ski para-alpin – Championnats du monde

Une performance « inexplicable » mène Frédérique Turgeon au quatrième rang

Nouvelle

Photo: Alpine Canada / Marcus Hartmann

Montréal, 24 janvier 2023 (Sportcom) – Frédérique Turgeon mise habituellement sur sa technique plutôt que sur sa vitesse pour se démarquer en ski para-alpin. C’est le contraire qui s’est produit mardi lorsqu’elle s’est classée quatrième du combiné debout des Championnats du monde.

Au lendemain d’une sortie difficile en super-G, l’athlète de 23 ans s’est vite reprise à cette épreuve en première manche du combiné. Davantage en contrôle, Turgeon s’est adaptée aux sections glacées de la piste espagnole et a affiché un temps de 1 min 2,13 s.

Si elle s’est réjouie de constater une certaine amélioration dans cette discipline de vitesse, la Québécoise n’a pas réussi à maintenir le rythme en slalom, où elle a enregistré un temps de 1 min 5,84 s.

« Ma descente en super-G a été 100 fois meilleure que celle du slalom. C’est vraiment étonnant pour moi ! » a souligné Frédérique Turgeon à Sportcom.

Son cumulatif de 2 min 7,97 s l’a placée au pied du podium, à 9,53 secondes de la médaillée d’or, la Suédoise Ebba Aarsjoe. L’Allemande Anna-Maria Rieder (+3,36 secondes) et la Français Aurélie Richard (+5,02 secondes) ont reçu l’argent et le bronze.

« J’ai trouvé ça extrêmement difficile de ne pas skier comme je le voulais en slalom et je suis très déçue de ma performance. Ça m’a fait mal au cœur de finir quatrième. La médaille, je la veux vraiment et il y a des choses qui se sont produites aujourd’hui qui sont très décevantes. »

Quelques heures après la fin du combiné, Turgeon avait toujours du mal à expliquer ce qui est venu contrecarrer ses plans en slalom, à commencer par des erreurs commises dans une section abrupte du parcours.

« Ça ne m’arrive jamais, a-t-elle reconnu. Ça reste inexplicable, je ne sais pas pourquoi j’ai aussi mal skié. C’était peut-être la fatigue, ça faisait aussi longtemps que je n’avais pas pris part à un slalom en compétition. On dirait que je ne savais plus comment approcher la deuxième manche. »

Le moral bas, la Paralympienne admet néanmoins que ses bonnes sensations du super-G l’encouragent pour la suite des mondiaux, à Espot. Elle sera de la descente mercredi et vise une place sur le podium, d’autant plus que la Suédoise Ebba Aarsjoe ne participera pas à cette épreuve.

« J’ai hâte à demain pour faire oublier la journée d’aujourd’hui. L’absence d’Ebba (Aarsjoe) ouvre des portes, alors je vais donner mon 200% pour aller chercher une médaille », a conclu Turgeon.

Vous pourriez aussi aimer...

4 Jan - 2023 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain saisit sa deuxième chance

Montréal, 4 janvier 2023 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’apprêtait à plier bagage lorsqu’on lui a annoncé qu’elle risquait de passer en deuxième…

Nos partenaires