22 Jan - 2023 | par Mathieu Fontaine

Ski alpin – Coupe du monde

Valérie Grenier en veut davantage, dans le résultat et dans la manière

Nouvelle

GEPA

Montréal, 22 janvier 2023 (Sportcom) – Valérie Grenier n’est pas du genre à se contenter sur la piste. Pour preuve, sa 23e place acquise en super-G était loin de la combler, dimanche, à la Coupe du monde de Cortina d’Ampezzo, en Italie. Et ce, même si cette épreuve de vitesse est loin d’être sa spécialité.

« J’ai fait de bonnes choses, mais aussi de moins bonnes choses sur le parcours aujourd’hui. J’aimerais dire que c’est une performance satisfaisante, mais ce n’est pas le cas. Je sais que je suis capable de faire beaucoup mieux que ça », a laissé tomber la meilleure Canadienne du jour avec un temps de 1 min 24,85 s.

Au chapitre des aspects à améliorer, l’athlète de 26 ans a été catégorique : elle devra être plus dynamique à la prochaine occasion si elle souhaite grimper au classement. Encore plus si tous les éléments sont réunis pour offrir une prestation à la hauteur de ses attentes.

« Je suis surtout déçue de quelques sections où je crois que j’aurais pu être beaucoup plus active et propre au début des virages, a-t-elle expliqué. Je n’étais pas en contrôle et ça ne s’est pas passé comme je l’aurais aimé, surtout que le parcours était super beau et les conditions parfaites. »

Tout n’est cependant pas noir pour Grenier qui s’est montrée plus indulgente avec elle-même en conclusion de son entrevue téléphonique avec Sportcom. « Ça ne s’est pas nécessairement passé comme je voulais, mais je marque quand même des points, alors il y a ça de positif », a indiqué en riant celle qui a récemment gagné la première Coupe du monde de sa carrière au slalom géant de Kranjska Gora. Dimanche, elle a ajouté 8 points à son cumulatif de la saison.

« C’est toujours bien d’être dans les points, même si ce n’est pas mon meilleur ski et que ce n’est pas ma spécialité. Je m’entraîne rarement en vitesse, donc ça reste un autre pas dans la bonne direction. On continue à prendre de l’expérience et on gagne en confiance. »

Tout au haut du classement, la Norvégienne Ragnhild Mowinckel a signé sa première victoire de la saison grâce à un chrono de 1 min 23,22 s. L’Autrichienne Cornelia Huetter (+0,30 seconde) a été décorée d’argent, tandis que l’Italienne Marta Bassino (+0,47 seconde) a complété le podium.

Aussi en action dimanche, Marie-Michèle Gagnon n’a pu terminer sa course. Victime d’une chute vendredi, la skieuse de Lac-Etchemin avait fait l’impasse sur la deuxième descente de la compétition disputée samedi, avant de renouer avec la piste 24 heures plus tard, malgré les ecchymoses.

De son côté, Simon Fournier était en Autriche, où il a pris part au slalom de la Coupe du monde de Kitzbühel. Le Montréalais n’a toutefois pas été en mesure de conclure la première manche.

Les membres de l’équipe nationale canadienne ne chômeront pas au cours de la prochaine semaine, qui servira de préparation en vue des mondiaux de Courchevel et Meribel prévus du 6 au 19 février, en France.

Valérie Grenier sera des départs en slalom géant à Kronplatz (Autriche) mardi et mercredi, alors que sa coéquipière Laurence St-Germain s’élancera en slalom le week-end prochain à Spindleruv Mlyn, en République tchèque.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Barbe, superstitions et aérodynamique

Montréal, 18 janvier 2023 (Sportcom) – Qu’est-ce que deux centièmes de seconde sur une course d’une minute 7,28 secondes ? Presque rien, mais…

Nos partenaires