23 Nov - 2023 | par Luc Turgeon

Rugby en fauteuil roulant - Jeux parapanaméricains

Volte-face contre l’équipe canadienne

Nouvelle

Comité paralympique canadien

Santiago, 23 novembre 2023 (Sportcom) – Les sourires forcés de certains joueurs de l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant voulaient tout dire lors de la cérémonie des médailles. Ils venaient de subir leur seule défaite des Jeux parapanaméricains au mauvais moment, jeudi, en grande finale.

Une des forces de la formation canadienne avait été de limiter les revirements à Santiago. C’est ce même aspect du jeu qui a fait défaut en finale et qui leur a coûté la victoire, en plus d’une qualification aux Jeux paralympiques de Paris. Les joueurs canadiens ont affronté leurs rivaux américains lors de ce match ultime et se sont inclinés par la marque de 57-51.

Mardi, l’entraîneur-chef Patrick Côté avait souligné l’excellent travail de ses protégés pour maximiser chaque possession.

En finale, ils ont perdu un premier ballon dès la deuxième minute de jeu. Un autre revirement a été commis à la porte des buts avec 45 secondes à faire au premier quart. Les Américains ont ensuite inscrit un essai pour porter le pointage à 14-12.

Cette séquence résume en partie cet affrontement pour la médaille d’or. Les Canadiens ont été victimes de cinq pertes de ballon dans cette rencontre, tandis que les représentants des États-Unis n’en ont subi qu’une seule, forcée par Zak Maddell à la moitié du deuxième quart.

« C’est une défaite difficile, on a fait de petites erreurs qui ont coûté cher durant ce duel. On n’a pas été capables de gérer les situations difficiles auxquelles on a fait face, comme on l’avait fait dans nos autres games du tournoi », a commenté Anthony Létourneau, auteur de trois essais dans la défaite.

« On a une équipe qui travaille fort et qui se redresse souvent dans la deuxième moitié. On a continué à pousser, mais ça ne s’est pas amélioré en deuxième demie », a-t-il ajouté.

Les joueurs des États-Unis ont eu le dessus à chacun des quatre quarts et sont demeurés en parfait contrôle. Chaque séquence prometteuse dans le camp canadien était suivie d’une belle percée des éventuels médaillés d’or. Zak Madell a totalisé 36 points et a connu de bons moments en défense, mais les Américains avaient constamment le dernier mot.

« Ils sont sortis forts. Six revirements d’un côté, un de l’autre. C’est plutôt simple : on n’a pas réussi à mettre nos mains sur le ballon, a résumé Patrick Côté. Leur attaque était beaucoup plus propre qu’il y a deux jours et on n’a pas réussi à s’ajuster. Les erreurs qu’ils ont faites mardi, ils ne les ont pas répétées. Nous, en tirant de l’arrière, on a joué plus tendus. »

Charles Aoki et Sarah Adam ont mené l’attaque championne en récoltant respectivement 28 et 17 essais.

Aussi de la formation canadienne, le Québécois Patrice Simard n’a pas joué durant cette partie.

C’est la troisième fois que le rugby en fauteuil roulant est présenté aux Jeux parapanaméricains et la finale a toujours été disputée entre ces deux pays.

En 2015, les joueurs canadiens ont triomphé à Toronto. Les représentants des États-Unis ont pris leur revanche à Lima quatre ans plus tard et se sont ainsi qualifiés pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Voilà qu’ils sont parvenus à jouer le même tour aux Canadiens à Santiago, et ce, après s’être avoués vaincus 46-41 contre eux en phase préliminaire.

Un peu plus tôt, les Brésiliens, quatrièmes à Lima, ont vaincu les Colombiens 57-52 et se sont faufilés sur le podium.

Comme ce fut le cas en 2020, le Canada devra donc passer par le tournoi de la dernière chance s’il veut être invité dans la capitale française l’été prochain.

L’équipe compte bâtir sur cette saison ponctuée de succès à l’international, incluant notamment une médaille d’argent à une Coupe internationale à Paris.

« On a battu tout le monde cette année, sauf le Japon qu’on n’a pas joué. On est là, mais il faut vraiment se poser la question pourquoi on n’est pas capables de sortir forts dans les gros matchs, parce que là, l’histoire se répète. »

Les trois nations médaillées de cette compétition prévue en Nouvelle-Zélande ce printemps se qualifieront pour les Jeux paralympiques.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

Nos partenaires